Pique-nique informel en Aveyron : l’Abstraction Gourmande autour de Sébastien BRAS

C’est au Café Bras, attenant au Musée Soulages de Rodez, que se tenait un pique-nique informel autour de Sébastien Bras, Christophe Chaillou et des produits de la région. Une rencontre gourmande, riche d’anecdotes et de belles adresses que Noé le Gourmet est allé visiter. Il nous en ramène un reportage de 26 minutes : l’Abstraction Gourmande (une pièce en trois actes).

Le06 Avril 2018

Au moment même où le Suquet rouvre ses portes (le 6 avril), Sébastien Bras nous ouvre les portes de la culture de sa région

Entrée

Ce qui a amené Noé à se rendre d’abord à Laguiole c’est cette anecdote de Sébastien Bras qui confiait que le jour de son anniversaire, le 11 novembre, il se rendait à la messe avec pour seule perspective celle de déguster la fouace aux cédrats confits de Monsieur Roux. Cette recette bien gardée fait toujours le succès de la maison Roux et fils et la délectation des amateurs de gourmandise ! Cette épopée familiale n’est pas la seule que Noé découvre en Aveyron : les œufs de la Maison Quintard à St Félix de Lunel, le Marcillac du Vignoble du Cros à Goutrens, la saucisse de la Maison Conquet sont autant de traditions que font dire à la célèbre créatrice Catherine André que « l’Aveyron c’est l’authenticité. »

Plat

La création, autre que gastronomique n’est pas absente de notre promenade, bien au contraire ! Catherine André incarne un dynamisme certain dans l’univers du stylisme, et deux artistes plasticiennes de la région, Christine Barres et Nathalie Andrieu n’ont pas à rougir lorsqu’elles sont aux côtés de Benoit Decron, le conservateur du musée Soulages, tant leurs créations rayonnent à l’international, bien au delà des frontières de l’Aveyron. La première est célèbre pour ses peintures colorées et rondes quand la seconde incarne le mouvement dans de graciles sculptures.

Dessert

Ici nul besoin de choisir entre fromage ou dessert, il suffit simplement d’une nouvelle étape par Lauras pour découvrir le roquefort Arbas ou de repasser par Laguiole rencontrer la coopérative fromagère jeune montagne et son fromage éponyme qui reflète dans ses saveurs la richesse de la flore aubracienne ou encore découvrir le bleu des Causses qui, selon Sébastien Bras « mérite d’être davantage connu du grand public ».

N’oublions pas non plus que les meilleures tranches de fromages n’existeraient pas sans le concours de la merveilleuse tradition coutelière de Laguiole qui nous est narrée par Christian Valat. Nous oublions pourtant tant de choses : les confessions de Patrick Mouliade sur le bœuf fermier de l’Aubrac, celles de Jérôme Garrote et Pierre Cabrit sur le veau du Ségala, celles d’Eric Lagarde à propos de l’Agneau… mais c’est que Noé a encore quelques belles images à vous montrer avec pour légende cette vérité formulée par Benoit Decron : « pour mal manger en Aveyron, il faut être pervers ! ».

Découvrez l’ensemble de cette balade …